Commune déléguée d’Ossé

Découvrez Ossé, petit bourg de 1 212 habitants qui fait désormais partie de la commune nouvelle de Châteaugiron.

À partir de Châteaugiron, vous prenez la direction de Domagné et au bout de quatre kilomètres, bifurquez à droite pour rejoindre le bourg d’Ossé.

Les origines

Le nom de la commune proviendrait du nom propre romain « occius ». La paroisse est mentionnée seulement en 1347. La maison seigneuriale d’Ossé était le Plessis (plesse ou haie entrelacée qui renvoie à un site défensif) et relevait de la bâronnie de Châteaugiron.

L’église Saint-Sulpice

Sur la place, vous arrivez au pied de l’église dont les origines remontent au 17ème  siècle. Dédiée à Saint Sulpice, évêque de Bourges, elle comporte deux chapelles, une au nord, construite en 1611 est dédiée à la sainte vierge, une autre au sud dédiée à saint Nicolas. Dans l’église, il est possible d’admirer un retable de la Sainte Trinité datant du 17ème siècle. Jacques Le Prestre, baron de Châteaugiron fit placer ses armoiries dans le cœur et sur le maître-autel, vers 1750. L’église possède un clocher en forme de bulbe conçu par l’architecte Arthur Régnault en 1899 : il est raccordé à la tour du beffroi par une embase carrée.

Des tombes mérovingiennes et carolingiennes…

En 2009, lors des travaux de terrassement du salon de coiffure, les ouvriers ont mis à jour plusieurs coffres en ardoise sous le sol de l’ancien bâtiment. Il s’agissait en fait de tombes de l’époque mérovingienne et carolingienne (481-987). Les services archéologiques identifièrent au total trois coffres en schiste et quatre sépultures en « pleine terre ». Une broche retrouvée dans une tombe d’enfant permit de la dater du 7ème siècle. Cette découverte récente laisse donc à conclure que le site d’Ossé aurait des origines plus anciennes qu’on ne le pensait initialement avec une première mention de la paroisse remontant au 14ème  siècle.

Le four à pain, un patrimoine local  

Près de la place, on peut aussi apercevoir, en face du monument aux morts, le four à pain réalisé en moellons de schiste sur un diamètre de trois mètres. Chaque hameau de la commune possédait autrefois une installation de ce type : plusieurs familles utilisaient le four pour y cuire des pains de dix livres qu’on pouvait consommer sur deux ou trois semaines ! Cette tradition est maintenue par les associations lors des animations locales

  • À découvrir sur place :
    • l’église Saint-Sulpice aves son clocher
    • le four à pain 

 

Le saviez-vous ?
Le théâtre actuel était autrefois l’école des garçons. Juste après la guerre, en 1947, les premières répétitions ont commencé et c’est en 1948 que les premières représentations ont vu le jour. Depuis  67 ans, la troupe joue à guichet fermé chaque année. Ce charmant petit théatre qui compte environ 90 places a tout pour jouer dans la cour des grands. De vrais fauteuils rouges en gradin, un parterre (de chaises..) et une scène qui se découvre derrière son rideau. Une quinzaine de personnes font partie bénévolement de la troupe : actrices et acteurs amateurs mais très « pros », souffleurs, éclairagiste, costumière… sans oublier le metteur en scène. Le prochain rendez-vous est donné à l’automne 2015.

Localisation