Domloup

Semi urbaine, semi rurale, située à 15 km au sud-est de Rennes et à peine de 2 km de Châteaugiron, la commune de Domloup est desservie par la route départementale de Rennes-Angers, axe structurant à grande circulation.

Tout près de Châteaugiron, vous pouvez découvrir Domloup, au nom évocateur.

Un peu d’histoire

Au 5° siècle, c’était un tout petit village perdu dans une forêt fréquentée par des loups qui dévoraient paysans, bergers et troupeaux… En ces années troubles, Saint Loup passait par là avec ses troupes pourchassant les Huns. Il frappa la terre de son bâton, une source jaillit : Saint-Loup naquit et Domloup entrait dans la légende…

Domloup, commune rurale bocagère,était réputée pour sa culture du chanvre jusqu’au milieu du 19ème  siècle : cette plante permettait de tisser des toiles servant à réaliser les voiles des navires, appelées les « Noyales ».

L’église Saint-Loup, une église millénaire

Domloup peut, à l’image de Châteaugiron, s’enorgueillir d’une histoire quasi-millénaire. L’église Saint-Loup qui se dresse au centre du bourg date, en effet, de 1080. Elle est composée, à l’intérieur, d’une nef, en partie romane, et d’un chœur à chevet plat reconstruit au 16ème siècle. Le clocher-porche a été réalisé entre 1836 et 1842, d’après les plans de l’architecte Auguste Marchand qui transforma également le chœur en 1860. D’importants travaux de restauration, achevés en 2008, ont permis des découvertes architecturales et picturales très originales. L’église est devenue un lieu de visite et d’intérêt, également réputé pour sa qualité acoustique lors des concerts et des conférences.

 L’église Saint-Loup, au cœur de l’ancien centre-bourg, est implantée dans un enclos paroissial auprès du cimetière qui s’intègre bien avec la sobriété du bâtiment. A proximité, vous pouvez découvrir le presbytère. Il a été totalement restauré et abrite désormais l’école de musique et des locaux associatifs dans un ensemble qui s’appelle tout simplement Le Presbytère !

La vallée du Rimon, un véritable poumon vert

Si vous poursuivez votre route vers la rivière, vous pourrez découvrir, à votre droite, en contrebas du pont, un lavoir, datant de 1914, à l’entrée de la Vallée du Rimon. Vous entrez ici dans un espace naturel de cinq hectares, aménagé pour la promenade et les loisirs, le long du Rimon.

  • À découvrir sur place :
    • l’église Saint-Loup
    • le presbytère
    • le lavoir
    • la vallée du Rimon
    • l’école centenaire Sainte-Jeanne d’Arc
  • À découvrir en prenant la voiture :
    • La chapelle Notre-Dame de la Rivière

 

Le saviez-vous ?
Simone Morand (1914-2001), militante de la culture bretonne repose à Domloup.
Musicienne, auteure de nombreuses publications de chansons populaires et d’ouvrages sur les costumes et la gastronomie bretonne, Simone Morand qui a, pendant 70 ans, était une infatigable militante de la culture de Haute-Bretagne, repose depuis 2001 au cimetière de Domloup.
Dès 1936, elle se passionne pour la musique et la cuisine régionale, deux marqueurs de la culture du pays. A titre d’exemple, suite à une importante collecte de recettes bretonnes qu’elle a effectué, sort, à 50 000 exemplaires, son livre « Gastronomie bretonne d’hier et d’aujourd’hui », en 1965.

Source : Mag de la comcom n°9-MAI 2013

Localisation