Chancé

Découvrez la commune rurale de Chancé, 310 habitants, et son patrimoine local à quelques kilomètres de Châteaugiron ….

Bienvenue à Chancé où il fait bon flâner dans cette localité tranquille qui possède un joli patrimoine local avec son église et la chapelle Saint-Marc. Mettez le cap sur Domagné et ensuite prenez la direction de Chancé, située en pleine campagne.

Un peu d’Histoire…

Chancé vient du gaulois « Cantius » et du suffixe « acum ».

L’histoire du prieuré de Chancé, membre de l’abbaye de la Roë et fondé au commencement du 12ièmesiècle, nous prouve que dès cette époque existe la paroisse de ce nom. En effet, la paroisse de Chancé, qui dépendait autrefois de l’ancien évêché de Rennes, existe déjà en 1107 date à laquelle Hugues de Saint-Germain, seigneur de Saint-Germain-du-Pinel, et Rainier, son frère, font don de l’église de Chancé à l’Abbaye de la Roë (Anjou).

Intégrée dans le canton de Pire-sur-Seiche, à la Révolution, en 1790, la petite commune rurale est rattachée au canton de Châteaugiron en 1801 (An X) tout en étant séparée géographiquement. Chancé fait aujourd’hui partie de la Communauté de communes du Pays de Châteaugiron.

L’église Saint-Pierre

En arrivant vous remarquerez de suite l’église Saint-Pierre aux  origines remontant à 1136, époque où elle dépendait de l’abbaye de La Roë, en Mayenne, dans une paroisse déjà identifiée en 1107. L’église actuelle a subi de nombreuses modifications au cours des siècles : le chevet et le portail sud datent  du début du 16ème, le pignon ouest a été reconstruit à la suite de la tempête de 1848, tandis que sa restauration s’est poursuivie au 19ème siècle. En effet Auguste Marchand, architecte, dirige l’édification de la chapelle sud et l’allongement de la chapelle nord, en 1884, tandis que le clocher qui abrite deux cloches datant de 1826 et 1852, a été restauré en 1903 par l’entrepreneur Jean-Marie Huchet.

La chapelle Saint-Marc

Si vous remontez le bourg, vous allez découvrir la chapelle Saint-Marc située en face d’une auberge. Ce petit édifice religieux a été reconstruit en 1653 à l’emplacement d’un ancien sanctuaire et à partir de 1654 on y célébra une messe tous les jeudis. Quelques vestiges des 11ème et 12ème siècles sont toujours visibles dans le mur sud. Le retable de Saint-Marc, réalisé en 1774, est l’œuvre du menuisier Gandon. La chapelle a été entièrement restaurée dans les années 1880 puis à la fin du 20ème siècle.

  • À découvrir sur place :
    • L’église Saint-Pierre
    • La chapelle Saint-Marc

 

Le saviez-vous ?
L’Auberge des Tilleuls, restaurant gastronomique, est installé dans l’ancienne école du village.

Localisation